[le site de Fabienne Swiatly ]

La couleur absente de la Lorraine.

IMG 0015

On emmène les filles à la maison de retraite. La vieille dame aime la présence des jeunes. Elle ne reconnaît pas vraiment ses petites-filles, ne sait plus nommer, mais sourit souvent. Ramène les mèches qui viennent se perdre sur leur visage : ne cache pas tes jolis yeux. On quitte la chambre pour le jardin, quelques pas vers le parc aux chèvres et à l'âne. On croise d'autres vieilles dames à la démarche lente. Peu d'hommes, ici. D'ailleurs je remarque que la dame au chignon est sortie sans son mari. Chaque semaine, dans le programme de la maison, il y a un ou deux noms sous la rubrique Au revoir. A l'abri sous la tonnelle, on boit une boisson du distributeur. On parle. Elle me serre la main. Les filles s'ennuient un peu. Les conversations sont difficiles avec qui perd la mémoire. Trois fois, elles ont dû répéter les études, le petit copain, les vacances. La vieille dame se nourrit de sensations, puis elle sourit encore et ira jusqu'à chanter alors qu'elle nous accompagne à la voiture. Il fait chaud, on s'embrasse. Ses bras maigres m'enlacent. Vous reviendrez  ?