[le site de Fabienne Swiatly ]

C'est l'ecchymose, douleur qui s'efface.

IMG 3167 2

Caboulotte 5 - Qu'est-ce que tu fais là ? Plusieurs fois j'ai entendu cette réflexion de la part de connaissances qui m'ont croisée cette semaine à Lyon où je suis venue travailler. A chaque fois, j'ai ressenti un sentiment de culpabilité, d'être prise en défaut. Et il est vrai que j'ai quitté ma solitude avec regret. Il m'a fallu un peu de temps pour retrouver le bon rythme et la bonne implication dans  les projets en cours : l'écriture collective d'un recueil avec les soignants d'un centre médico-psychologique et une résidence de théâtre dans un IME. Être là avec elles, avec eux. Ce séjour en ville me permet aussi de peser l'impact des choix que j'ai fait ces derniers mois. Vivre dans un espace restreint et me délester d'un maximum d'objets a généré beaucoup de temps libre. Plus d'objets, donc plus besoin de les ranger, de les nettoyer, de les stocker, de pousser les murs pour leur faire de la place. Désencombrée. Et ce temps libéré, si souvent désiré quand la maison était grande, quand les enfants étaient petits, quand l'agenda était tyrannique, à quoi le consacrer maintenant ? Le risque était de ressentir un grand vide. Heureusement ce n'est pas le cas et je mesure toute l'importance de mes projets d'écriture. J'apprends également la lenteur.  J'apprends à être là car souvent j'ai eu le sentiment de vivre dans l'attente du jour d'après, celui qui serait, justement, celui du temps enfin libéré. Revenir à Lyon, c'est reprendre le rythme d'avant, ce qui n'est pas forcément désagréable. C'est autre chose. Une autre façon de se tenir au monde. Vendredi je retourne dans mes 8 mètres carrés, en attendant, à la question de Qu'est-ce que tu fais là ? Il me semble étrangement ne pouvoir que répondre : Je suis. Voilà je suis... ©photo - variation autour d'Un enfant assorti à ma robe. 5 octobre 2021