[le site de Fabienne Swiatly ]

Les bleus de l'enfance parce que jouer peut-être dangereux.

IMG 0365

J'ai beaucoup lu Raymond Carver -  J'aime le relire. Je ne connaissais guère sa vie privée. Alcoolisme et réécriture de ses textes par son éditeur s'associaient à son nom, sans que je sache si c'était rumeur ou vérité. Les éditions de l'Olivier ont entrepris une édition complète de ses nouvelles (à partir des textes originaux, c'est à dire sans réécriture par l'éditeur). Dans le premier tome, je découvre une lettre de Raymond Carver adressée à Gordon Lish où il ne demande pas mais supplie que l'on ne réécrive pas ses nouvelles. Une lettre déchirante  : Pour vous dire la vérité, c'est ma raison même qui est en jeu ici. Je ne veux pas en faire un mélodrame mais je suis revenu de la tombe pour me remettre à écrire des nouvelles. ... Vous avez amélioré un si grand nombre de ces nouvelles, Dieu sait, partout où la révision est restée légère, par petites touches. Mais pour les autres , pour ces trois-là, me semble-t-il , je risque de crever si elles sortent sous cette forme. .. .. S'il vous plaît faites le nécessaire pour arrêter la publication du livre.
Du coup, je regarde les anciennes éditions avec suspicion. Presque avec colère puisque la lettre envoyée par Carver, en 1980, n'a pas été suivie d'effets. Parfois le printemps porte en lui quelque chose de douloureux.