[le site de Fabienne Swiatly ]

Le fond d'écran de l’ordinateur qui aspire.

Capture d e 769 cran 2018 09 23 a 768 10.36.09

Capture d'écran du documentaire tourné par Kamal Redouani, grand reporter au Moyen Orient, et diffusé sur France 5. Des combattants anti-islamique récupèrent l'ordinateur portable d'un émir et le téléphone portable d'une femme d'un soldat de Daech. Le documentaire nous permet de comprendre combien cet état est organisé, violent et dépravé. La scène est filmée par un combattant de libération de la ville de Syrte, Lybie, en 2016. Une échappatoire est proposée aux femmes et aux enfants de terroristes, on veut leur sauver la vie, mais ce ne sont pas eux qui vont décider. La femme visible sur la gauche de l'image, la seule à ne pas être vêtue de noir (stratégie pour rassurer ?), cette femme au visage très beau (c'est le premier qui m'est venu), cette femme ne tient pas un enfant entre ses bras mais des explosifs qu'elle va enclencher bientôt. Les femmes, les enfants que l'on voit autour d'elle vont périr et trois combattants de libération aussi. Depuis ce visage m'obsède, comme les images filmées par un combattant à l'aide d'un drone, on y suit les combats comme dans un jeu vidéo. Images précises, nettes et commentées. Mais on peut toujours mettre sur pause, on n'empêchera pas l'explosion. Cette femme m'obsède car elle exprime toute la force de sa conviction. Elle croit en un Dieu qui serait à ses côtés. Elle croit au sacrifice. Elle croit que les humains ne valent pas grand chose sur terre. Elle va tout faire péter car elle détient la vérité. C'est elle qui décide de la fin du jeu. Game over.