[le site de Fabienne Swiatly ]

La trace bleue ce n'est presque jamais l'encre.

DSCF1624

3 - J'ai 11 ans.  Une neige fabuleuse nous accueille à la sortie du collège. Les garçons se lancent dans une bataille à laquelle je participe. C'est joyeux et drôle. Je suis la seule fille mais je me sens complice. Pas d'autres enjeu que celui du rire. Je rentre tard. Ma mère m'engueule, se plaint que je l'abandonne et me trouve hideuse avec mes cheveux mouillés. Ce soir je ne baisse pas la tête, elle ne va pas me gâcher ce moment de plaisir. Je quitte la maison. Je me casse. Il fait nuit, la neige tombe et je ne sais absolument pas où aller. Je marche dans le quartier, je marche dans la rue de Nancy, la rue de l'usine, la rue des hauts-fourneaux ... Tout est calme, blanc et étrange. Je cours plus que je ne marche. Neige épaisse. J'ai osé. Totalement excitée par ma propre audace, même si mon frère vient me chercher un peu plus tard et que je le suivrai avec soulagement car j'ai les pieds gelés. Ce soir là, j'ai su, qu'un jour je partirai vraiment. Et ce sera le cas six ans plus tard. En attendant, ce soir-là, dans la nuit et la blancheur de la neige, je me suis détachée.