[le site de Fabienne Swiatly ]

La fumée bleutée d'une Gitane ou d'une Gauloise, les cigarettes que je ne fume plus.

Maxime

Centre d'accueil pour jeunes autistes. Cinq jours à partager leur quotidien et celui des encadrants, du personnel d'entretien, des soignants. Écrire des textes, prendre des photos, tenir un journal de bord qui sera affiché chaque jour dans les espaces communs. Le dernier jour offrir une restitution aux jeunes, aux parents et à tout le personnel présent. Musique, lecture, chants. Beaucoup de temps forts pendant ce séjour. Des moments de douceur, de rires et aussi de cris, de violence. Des moments imprévisibles. Maxime qui semblait aimer que je le photographie. Maxime qui ne parle pas et qui peut rester des heures à regarder ... quoi exactement ? Un autre moment d'émotion, sans photo, car j'étais simplement assise dans l'herbe, sur la butte qui domine la cour, à profiter du soleil et à regarder ... Et c'est Ismaël qui est venu s'assoir à mes côtés. Un grand garçon d'une vingtaine d'années, toujours silencieux, toujours en distance. Et là, il s'approche, s'assoit, profite du soleil et regarde ...  C'est une belle présence silencieuse qui m'oblige à me taire. Les mots n'atteignent pas Ismaël, inutile d'insister. On s'en tient à nos deux corps côte à côte. Plus tard j'écrirais cette phrase sur le journal de bord : Tout à l'heure, ça revient tous les jours ?