[le site de Fabienne Swiatly ]

Le fond d'écran de l’ordinateur qui aspire.

DSC05721

S'EXTRAIRE. Le temps de l'écriture. Se tenir à distance de l'information qui nous donne l'impression d'agir sur le monde et ses violences. ILLUSION. Tout savoir qui nous rend plus impuissant que jamais. Difficulté à inventer une autre façon d'être ensemble. Puisqu'il faudrait sauver TOUT le monde, nous finissons par oublier ceux qui s'épuisent à survivre autour de nous. ARRÊTE DE DIRE NOUS. Je dois parler de mon impuissance et trouver le chemin vers ce qui me permettrait d'agir, d'interagir. FATIGUE. Oui je fatigue car que je n'entends pas assez la voix de la jeunesse. Où est la force ? Mais JE N’ABANDONNE PAS. Je questionne. Je sais que l'ennemi est perfide, il n'a pas visage reconnaissable comme dans les  films ou d'avant la chute du mur qui semblait diviser le territoire en deux terrains, comme au foot et que forcément nous étions du bon côté. CONFUSION et puis il est déjà l'heure des vacances, des soldes et de se serrer la ceinture pour payer des études à nos enfants. Je remplis des CARNETS pour penser quelque chose de précis. Écrire malgré tout. TOUT. La guerre n'est pas la seule manière d'avancer ensemble.