[le site de Fabienne Swiatly ]

C'est le bleu changeant du ciel comme une fiction.

Couv. Fabienne Charenton 2583 C 2

La vie d'un texte nous échappe le plus souvent et c'est tant mieux. Quand j'ai écrit ce texte sur un avortement, j'avais des raisons personnelles, mais il me semblait surtout que le sujet était encore tabou. Avant qu'il ne soit publié à la Passe du Vent, je l'ai souvent lu en public. Il a été mis en scène par Eloi Recoing (avec le soutien essentiel de Donatella Saunier de l'Hippocampe) et le poète Michaël Glück en a fait récemment une lecture à Rodez, à mon grand plaisir et aussi à mon grand étonnement. Ce texte me fait prendre conscience qu'il y existe un lourd silence sur le vécu des hommes, pourtant à chaque avortement un homme est concerné. Certains m'ont fait des confidences après les lectures : hommes exclus de la démarche, hommes désemparés, hommes indifférents, hommes qui ont, dans tous les cas, quelque chose à dire, à partager. Je découvre les hommes de la rive  "Je dis rien / Je sais / Je sais / J'attends / J'attends la question"