[le site de Fabienne Swiatly ]

Les bleus de l'enfance parce que jouer peut-être dangereux.

DSC05769

Beau travail de Claire Denis est un film étonnant. Étonnant, car la réalisatrice s'attache à des hommes  qui trimballent bien des clichés et qui à force de se plier au règlement, finissent  par ressembler à leur propre caricature : les légionnaires. Elle les filme fascinée mais avec une grande liberté de regard.  S'autorise toutes les approches : dans le lointain d'un désert de pierres ou de sel ou au plus près de leur peau, de leurs muscles, de leur visage fermé. Claire Denis aime et sait filmer le silence des hommes. Ceux-là mettent toute leur énergie vitale dans des exercices physiques épuisants et vains, car dans la caserne de Djibouti, seules les prostituées semblent encore attendre quelque chose d'eux. Les hommes de la Légion inventent une chorégraphie de torses nus au soleil du matin, de corps à corps virils et violents, ensuite, les mêmes qui repassent minutieusement leur tenue : c'est le pli qui fait l'élégance de l'uniforme, précise leur chef, l'air grave. Esprit de corps où sont gardées à distance les émotions. Amitiés viriles. Rien d'autre sinon le groupe vous exclut. Film à voir sur Arte + 7 pour quelques jours encore.