[le site de Fabienne Swiatly ]

Le fond d'écran de l’ordinateur qui aspire.

DSC08123

On a été en résidence à Saint-Claude dans le Jura. On a écrit un texte. On a préparé une lecture avec des musiciens, trois demi-journées de répétition. Et on restitue. Eclairagiste, technicien-son, vidéaste. Puis les gens s'installent dans la Maison du Peuple. Une centaine de personnes. Pérégrinations organisées par Saute-Frontière. Dans la salle des habitants, des militants, des lecteurs, des amis et des amies, des écrivains : Philippe Vasset, Matthias Zschokke, Alberto Nessi, Jérôme Meyzoz... et ceux que j'oublie parce que ce n'est pas si simple de lire devant eux... les pairs ,et les enseignants qui ont accueilli l'atelier. On lit. On a mis en musique l'histoire d'une résidence. Les musiciens qui donnent une autre épaisseur au texte lu.  Plus d'une heure. Puis c'est fini. Applaudissements. Et quelque chose semble dire que le texte a été reçu. Ce que l'on ressent alors est un mélange de soulagement, de plaisir et un léger doute (toujours). Que cherchait-on ensemble, ce soir là ? Un texte sur une résidence. Une ville. Une rencontre. Un rendre compte. Faire ensemble. Rendre compte d'une résidence.
Le lendemain, déjà, on fait une lecture ailleurs. Un hommage à un participant d'atelier, mort subitement : François Bailly Maitre. On lit des textes qui parlent d'amitié, de parternité, d'alcool et de son chien Samy. On lit. L'instant tremble et les cloches de la cathédrale sonnent quand il n'y a plus rien à dire. Un copain est mort. C'est tout. Puis le manger ensemble sur la place, au soleil. Oui le soleil jurassien même en octobre. Restitution des textes écrits par les élèves, petits et grands. sous le marché couvert. L'émotion du maire, sincère, qui étonne. On parle, on boit un peu, pas trop parce qu'il faut rentrer à Lyon. Puis repartir à Bédarieux. Ville du sud sous la tempête. Ecrivain, écrivaine. Nomade ! Et le "on" pour dire le faire ensemble malgré la solitude de l'écriture.  @misàjourlejeudi22octobre2009 et les ateliers d'écriture ici.