[le site de Fabienne Swiatly ]

La trace bleue ce n'est presque jamais l'encre.

IMG 7747

Une dizaine d'années et une frimousse qui se renfrogne ou sourit selon l'humeur. Les premiers mots qu'il pose sur son cahier : Je ne peux pas faire de la poésie, ma vie est trop compliquée. Pourtant il écrira. Pourtant il participera avec enthousiasme aux ateliers. Le soir de la restitution, il n'est pas sûr de pouvoir venir. Il n'a pas pu en parler à ses parents qui ne s'occupent pas toujours bien de lui. Il voudrait pourtant venir lire. il voudrait en être. Il va se débrouiller. A 19h pétante il est là, il a couru depuis chez lui dans la nuit sur une route qu'on imagine dangereuse vue l'obscurité. Il dit avoir négocié avec sa sœur ainée (qui n'a qu'un an de plus que lui). Je finirai par comprendre qu'il est parti sans prévenir ses parents. L'angoisse commence à le gagner, l'inspecteur de l'Académie et moi, nous nous engageons à le ramener. Nous le rassurons. Alors il lit ses poèmes, il mange des gâteaux, boit un jus de fruit et me sourit souvent. Ce soir-là il nous fait un beau cadeau à nous qui croyons à la poésie, à la culture qui met debout. Il nous offre du courage.